La théorie

Dans la vie, il y a la théorie et la pratique. Sur le papier (et surtout dans sa tête), on élabore des projets avec de jolis calendriers et de belles échéances. Et puis pour une obscure raison, toute la mécanique pensée et réfléchie se grippe à un moment donné. On rentre alors dans une sorte de n’importe quoi, plus communément appelé joyeux bazar. Généralement on finit toujours pas retomber sur ses pattes (pieds?) mais souvent en empruntant des chemins qu’on n’avait pas prévu de prendre au départ (j’ai l’âme d’un berger guidant ses brebis aujourd’hui. L’esprit de Jean Claude Van Damme m’habite).

Par exemple en théorie ce blog devrait être alimenté d’un article par semaine (objectif modeste et atteignable). Cependant dans la pratique nous pouvons constater que depuis 2 mois, il ne s’y est rien passé. C’est moche je sais, mais que voulez vous, le blog s’est simplement adapté à différentes contraintes et à des éléments indépendants de sa volonté. Il a emprunté un chemin désertique avant de retrouver l’oasis d’une nouvelle publication.  Aujourd’hui JOIE et BONHEUR, le blog reprend du service. Tout finit donc pas rentrer dans l’ordre…

Pour notre prochain voyage c’est un peu la même chose. Non, nous n’espérons pas traverser une contrée désertique peuplée de chameaux et de dromadaires avant de retrouver l’oasis d’une crêperie où boire de l’hydromel, tout en dégustant une galette (3615 cliché bonjour!) ; mais nous avons bien conscience que nous allons devoir nous adapter et faire coexister pratique et théorie, le tout de manière sereine. Les aléas du direct comme le dirait si bien Gérard Holtz…

La théorie en l’occurrence, c’est le parcours que nous avons élaboré (enfin que P. a élaboré car dans le binôme H. et P., c’est elle qui manie comme personne les cartes Michelin). Nous avons tout bien calculé : le nombre de kilomètres par jour, la durée de chaque étape, l’utilisation au maximum de voies réservées aux vélos, le dénivelé proportionnel à notre entrainement physique, l’équilibre entre voyage à la mer et voyage dans les terres, notre souhait d’éviter la foule des touristes tout en découvrant de chouettes lieux… Bref! On a tout bien fait SAUF que j’ai quand même la vague impression qu’un jour on va se retrouver à faire 80 kilomètres à côté d’une autoroute en ayant monté 3 côtes, le tout sous la pluie…

Aujourd’hui je vais donc vous présenter notre parcours théorique. Lorsque nous serons revenues de voyage, je ferai un petit comparatif pour voir comment la pratique a modifié la théorie. Notre périple s’organise en trois parties (j’aime faire des plans de dissertation dans la vraie vie) :

  • Partie 1 : La pointe du Raz,
  • Partie 2 : Le canal de Nantes à Brest et
  • Partie 3 : Le Golf du Morbihan.

Cette année j’ai essayé de m’améliorer sur la présentation du parcours. Je vous propose donc une jolie carte (qui en plus a un côté gayfriendly). Chaque ville-étape est signalée par une lettre (pour faciliter la compréhension dans le descriptif du parcours ci dessous, vous retrouverez à côté de chaque ville sa lettre correspondante). Je n’ai volontairement pas mis les itinéraires car Google Maps ne présente pas les voies vertes et autres pistes cyclables que nous allons emprunter. J’espère que ce sera clair pour vous. N’oubliez pas de faire glisser la carte (non je ne vous prends pas pour des débutants, mais je pense aux lecteurs nés avant 1960). N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez!

Partie 1 : La pointe du Raz

Jour 1 : Pointe du Raz (A) – Pont l’Abbé (B)

Jour 2 : Pont l’Abbé (B) – Loctudy (C) – Ile des Glénan (D) – Concarneau (E) –

Pour cette journée, peu de vélo mais du bateau et une journée découverte sur l‘archipel des Glénan.

Jour 3 : Concarneau (E)- Quimper (F) – Chateaulin (G)- Pleyben (H)

Pour rejoindre Chateaulin, nous prendrons le train à Quimper, une bonne occasion de tester la cohabitation TRAIN/VELO!

Partie 2 : Le canal de Nantes à Brest

Nous emprunterons gaiement le canal du JOUR 4 au JOUR 10 avec un parcours de Pleyben (H) jusque Josselin (O). Nous n’avons pas preparé les étapes les unes après les autres. Nous savons juste qu’au jour 10 du voyage, il faudrait être à Josselin (enfin ça serait bien mais rien n’est obligatoire).

Pour préparer le voyage nous avons consulté le vélo-guide « La Bretagne à vélo : Le canal de Nantes à Brest et la Vélodysée » (ISBN : 9782737361197). Dans cet ouvrage (que nous allons emporter dans nos sacoches), des étapes sont proposées. Pour faire notre itinéraire il est prévu 4 étapes de 50 kilomètres. Autant vous dire qu’on va être assez large (on se laisse un peu de marge « au-cas-où-on-ne-sait-jamais »). Nous pensons parfois rester 2 jours au même endroit, histoire de découvrir les alentours du canal (ou pour s’abriter sous la tente en cas de journée pluvieuse, n’oublions pas qu’on est en Bretagne).

Sur la carte j’ai placé les principales villes par lesquelles nous allons passer. Si vous voulez voir notre parcours, je vous conseille de zoomer, vous verrez ainsi le canal que nous longerons.

Partie 3 : Le Golf du Morbihan

Jour 11 : Josselin (O) – Questembert (P)

Jour 12 : Questembert (P) – Sarzeau (Q)

Pour les trois derniers jours du voyage nous prévoyons de découvrir le Golf du Morbihan à vélo en ayant un point de chute sur la presqu’ile de Rhuys. Nous n’avons prévu aucun itinéraire. Tout se fera en fonction des envies… Peut être prendrons nous le bateau pour passer la journée sur une ile (Houat, Hoedic, Belle Ile ou encore l’Ile aux Moines : le choix est vaste)?  Peut être resterons nous sur la plage toute la journée, pour griller comme pendant un mechoui? Peut être passerons nous 3 jours dans le lit à récupérer? On ne sait pas mais en tout cas ça sera l’aventure!

C’est tout pour aujourd’hui!

Rendez-vous bientôt (je ne sais pas vraiment quand, mais ça peut être dans 3 mois ;))

Bicyclettement vôtre (pour toujours),

H.

Ps : non je ne suis pas folle, je sais que je vous ai mis deux cartes strictement identiques. C’est simplement pour faciliter la lecture… 😉

Publicités

6 réflexions sur “La théorie

  1. T’inquiètes pas Hélène, le point de chute s’occupera bien de vous ! Île(s?), ballade(s?), barbeuc(s?), apéro(sssssssssss)-terrasse, tu vas t’en prendre plein les mirettes, les gambettes et les papillettes !

  2. Pingback: (Re)démarrage | Pauline et Hélène à vélo!

Un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s