L’énigme du drapeau breton

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais on n’est pas très productives sur le blog en ce moment. La faute à quoi? A pas grand chose en fait. Pas d’envie, pas de motivation, pas de choses assez intéressantes à dire et paf : on passe 2 semaines sans nouvelles. Mais aujourd’hui j’ai envie donc c’est parti!

Pour ce fracassant retour, je me suis dit qu’il pourrait être intéressant de décrypter ensemble, l’un des signes kabbalistiques les plus mystérieux qu’il soit : l’énigme du drapeau breton. Avez vous remarqué que souvent, pour une raison absconse, on croise des drapeaux bretons un peu partout (surtout hors de Bretagne d’ailleurs), et particulièrement lors de rassemblement de liesse populaire (du type victoire sportive, élection présidentielle ou festoche, autre que les Vieilles Charrues et le Festival du bout du monde)?

Face à cette légende urbaine [i-qué-s’appélorio-quézac], Le Gorafi site dont le sérieux n’est plus à vérifier (c’est pas moi qui le dit, c’est Christine), a lancé une enquête sur le sujet. Ouest France à l’occasion des JO de Londres en 2012 avait relayé la mésaventure d’un papa breton à qui on a interdit de sortir son drapeau fétiche, pour soutenir sa fi-fille. SCANDALE, mes amis! Il semblerait donc qu’il y ait une large tendance à dégainer le drapeau régional chez nos amis bigoudens et confrères.

Je ne vais pas me risquer à tenter d’élucider ce mystère de la nature, mais je me suis dit qu’il serait intéressant de découvrir ensemble, et-sous-vos-applaudissements-bien sur, la signification du drapeau breton. Pourquoi le noir? Pourquoi le blanc? Et surtout pourquoi des rayures? Tentons d’apporter des réponses claires à ces problématiques oh combien cruciales.

Gwenn ha Du aux Portes Mordelaise - Rennes - Marc Loret - (CC BY-NC-ND 2.0)

Tout d’abord le drapeau breton s’appelle le Gwen Ha Du bon tabac dans sa tabatière, ce qui signifie noir et blanc en breton. Je ne vais pas vous faire tout l’historique du bazar, mais la version actuelle a été créée entre 1923 et 1925 par Monsieur Morvan Marchal (militant nationaliste à ses heures perdues et dont on présume, au vu de son prénom, que l’enfance n’a pas dû être facile tous les jours). Le drapeau synthétise les différents emblèmes qu’ont utilisés les bretons, dans le passé. Morvan a donc mis tout cela dans un shaker magique pour nous pondre le Gwen Ha Du.

Le drapeau est constitué de 9 bandes horizontales de tissus représentant les 9 pays historiques de Bretagne. Les 4 bandes blanches représentent ceux de Basse-Bretagne : Cornouaille, Léon, Trégor et Vannetais. Les 5 noires ceux de Haute-Bretagne : Pays Nantais, Rennais, de Saint-Brieuc, de Saint-Malo et de Dol.

Carte pas jolie mais utile pour comprendre!

Dans le coin supérieur à gauche, on trouve de petites hermines. Toutes les sources que j’ai consultées utilisent prudemment le conditionnel, pour expliquer l’origine de ce signe fort répandu dans l’héraldique (j’aime utiliser des mots compliqués). De ce que j’ai pu lire, les mouchetures d’hermines seraient là pour représenter la Bretagne dans sa globalité, comme une espèce de symbole fédérateur liant la Bretagne d’hier, d’aujourd’hui et de demain (BHL sort de ce corps…). Ce qui est certain par contre, c’est que l’hermine était déjà présente dans les armoiries des ducs de Bretagne au XIIIe siècle. Donc elle n’est pas complétement sortie de nul part…

Voila! Vous savez désormais tout sur le drapeau : de quoi emballer sévère le prochain/la prochaine breton(ne) que vous croiserez…

A bientôt,

Bicyclettement vôtre,

H.

Ps : Alexys, Valerie et Boyd alias Patate (leur chien), vont bientôt partir faire un tour de l’Amérique du Nord en tricycle couché. Ils partiront le 12 avril pour une grande aventure de 18 mois à travers le Canada et les USA. A cette occasion, ils ont ouvert un blog que je lis régulièrement. Il y a quelques jours ils ont publié sur leur page facebook une photo de leurs préparatifs et devinez quel drapeau ils ont installé sur leurs tricycles? Un drapeau breton of course!

Publicités

4 réflexions sur “L’énigme du drapeau breton

    • HA HA HA!!!
      L’entrée récente dans ma vie du « petit carnet des mots que je ne connais pas », est un tel bouleversement, qu’il se ressent même dans l’écriture de mes billets… Étonnant, non? 🙂

      Vocabulairement tienne!
      H.

Un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s